Ajouter un GUI au dessus de Raspbian Lite

interface graphique raspbian jessie liteAujourd’hui, on s’aventure à nouveau dans le monde du Raspberry pour voir comment ajouter un environnement graphique (ou GUI pour graphical user interface= interface graphique utilisateur) à un Raspbian Lite. Comme vous le savez certainement, la version Lite de l’OS est limitée à un terminal et n’embarque aucun environnement graphique. Si vous désirez en rajouter un après avoir installé l’OS et ceux sans pour autant réinstaller Raspbian lisez bien ce qui va suivre, car je vais vous expliquer comment procéder.

Différence entre Raspbian et Raspbian Lite

Comme expliqué plus haut, Raspbian, la distribution officielle pour Raspberry, existe en deux versions : Raspbian et Raspbian Lite. La version Raspbian standard embarque un environnement graphique ou environnement de bureau ainsi que des logiciels tiers. Du côté de Raspbian Lite, on ne trouve que le strict minimum pour faire fonctionner le Raspberry. Par conséquent, Lite n’embarque pas d’environnement graphique : au revoir les fenêtres, bonjour le terminal.

Si vous avez été attentif, vous avez remarqué que j’ai expliqué que Raspbian embarque d’autres logiciels en plus du GUI. J’insiste sur ce fait afin de vous faire comprendre que Raspbian n’est pas juste un Raspbian Lite sur lequel on a rajouté un GUI. Non ! Dans Raspbian, il y a des logiciels tiers qui sont installés d’office. On peut notamment penser à LibreOffice ou encore le navigateur internet installé d’office. Pour moi, voilà la différence fondamentale entre Lite et Raspbian : les logiciels tiers pour lesquels on ne nous laisse pas le choix ou non de les installer.
Ainsi, on peut voir un peu Raspbian Lite comme une version minimaliste de Raspbian, qui embarque tout le nécessaire SANS le superflu.

Pourquoi ajouter un environnement graphique à Raspbian Lite

Pour la plupart des usages, il sera plus simple d’installer Raspbian sans se soucier des logiciels installés avec. Cependant, dans certains cas, on peut être à la recherche des meilleures performances : que ce soit en consommation de ressources ou en consommation d’espace disque. C’est là qu’on va prêter attention à ces logiciels superflus.

Prenons l’exemple de l’informatique embarquée : le problème est de faire fonctionner son soft sur des ordinateurs peu puissants. Dans ce cas, on ne peut pas se permettre d’avoir des ressources utilisées par des logiciels qui ne serviront à rien.

Maintenant, imaginons que nous ayons la même problématique pour un Raspberry Pi dont on cherche à limiter l’utilisation de ressources. La solution dans ce cas est de repartir de Raspbian Lite et de n’y installer que ce qui est nécessaire.

Dans mon cas, j’avais besoin d’un Raspbian Lite avec un environnement graphique, mais rien de plus : pas besoin de LibreOffice ou d’autres logiciels. J’ai donc « simplement » ajouté l’environnement graphique de Raspbian. L’opération n’est pas bien compliquée à condition de tout faire dans le bon ordre. Si vous voulez savoir comment faire, ça se passe juste en dessous.

Les composants d’un environnement graphique

Tout d’abord, voyons voir de quoi se compose un environnement graphique sous Linux :

  1. Serveur graphique
  2. Environnement de Bureau
  3. Gestionnaire de fenêtres
  4. Gestionnaire de session

Le serveur graphique fait le lien entre le matériel et l’affichage. L’environnement de bureau peut être vu comme le thème de votre environnement graphique. Le gestionnaire de fenêtres, et bien, il gère les fenêtres (pas bête comme nom) et finalement, le gestionnaire de session sert à vous logger et à lancer une session graphique.

On va donc devoir installer ces 4 composants sur notre Raspbian Lite. Dans mon cas, je me suis contenté d’installer ceux qui sont installés de base dans Raspbian, car j’étais certain de la compatibilité. Cependant, sachez que vous pouvez installer d’autres environnements de bureau comme GNOME ou KDE, lxde ou encore xfce.
Du coup, voilà les logiciels en question :

  1. Serveur graphique : Xorg
  2. Environnement de bureau : PIXEL (pour Pi Improved XWindows Environment Lighweight)
  3. Gestionnaire de fenêtres : Openbox
  4. Gestionnaire de session : Lightdm

ATTENTION : Notez que Raspbian-Lite avec un environnement graphique prendra beaucoup plus de place sur votre carte SD. Il vous faudra donc une carte de capacité suffisante : 4Go feront l’affaire.

Installation des composants du GUI

Avant d’installer les composants, je vous conseille de lancer les commandes suivantes :

sudo apt-get update
sudo apt-get dist-upgrade
sudo reboot

Voilà, vous êtes à jour et prêt à passer à l’installation des composants graphiques du GUI (Graphical User Interface = interface utilisateur graphique ).

Serveur graphique : Xorg

Pour installer Xorg, on va juste lancer cette commande :

sudo apt-get install --no-install-recommends xserver-xorg

Vous vous posez peut-être la question du pourquoi « –no-install-recommends ». La réponse est dans la configuration par défaut de apt-get. Lorsque vous faites un simple apt-get install, celui-ci va faire la liste des dépendances, c’est-à-dire les logiciels nécessaires pour l’installation du logiciel que vous souhaitez installer, puis il va faire la liste des logiciels recommandés et les installer aussi. Dans notre cas, le but étant d’installer le moins de softs possible, nous utilisons l’option –no-install-recommends pour n’installer que les dépendances et non les logiciels recommandés.

Cela dit, je ne vous conseille pas d’utiliser tout le temps cette commande pour toutes vos installations, les logiciels recommandés sont souvent plus que recommandés.

Après quelques minutes vous devriez pouvoir passer à l’étape suivante.

Environnement de bureau : PIXEL

Pour installer PIXEL :

sudo apt-get install raspberrypi-ui-mods

Préparez-vous à attendre, car Pixel et ses dépendances font plus de 500 Mo. Autant vous dire que pour tout décompresser et installer sur votre carte SD, vous risquez d’en avoir pour quelque temps.

Comme vous le remarquez certainement, cette foi nous n’utilisons pas l’option –no-install-recommends. Pourquoi ? Parce que notre but est tout de même d’obtenir le même environnement de bureau que Raspbian, et sans les packages recommandés de PIXEL, cela ne serait pas le cas. Je vous rassure : ces paquets recommandés sont des outils très utiles qui font partis de l’environnement de bureau (terminal graphique, gestionnaire de fichiers, etc. ).

Gestionnaire de fenêtres : Openbox

Pas besoin d’installer Openbox, il est installé d’office par PIXEL. Comme quoi, PIXEL fait 500 Mo, mais au moins vous n’avez pas à attendre pour Openbox.

Gestionnaire de session : Lightdm

Finalement, installons Lightdm :

sudo apt-get install lightdm

Voilà, maintenant on redémarre :

sudo reboot

Et là, magie :

raspbian lite interface graphique

Environnement graphique PIXEL

 

C’est bon, vous avez ajouté un environnement graphique à Raspbian Lite sans vous encombrer des applications tierces installées dans Raspbian et dont vous pourriez très bien ne jamais avoir besoin. De plus, vous avez économisé de l’espace disque et de la RAM. Pas mal, non ?

Comme toujours, laissez un petit mot ou un petit commentaire si ce post vous a été utile et qu’il vous a plu. Si vous voyez une coquille ou qu’une commande ne fonctionne pas, n’hésitez pas non plus à m’en faire part et on essayera de trouver la solution ensemble.

Enfin, je vous rappelle qu’il est possible de partager l’article sur les réseaux sociaux 😉

 

49 commentaires

  1. Tuto parfait et fonctionnel,bien detaille et précis. Dommage que beaucoup de tuto manque de précision du coup ils sont rarement fonctionnel. De ce fait j’ai des difficultés à refaire fonctionner samba, mpd, mpc, et yana avec dd externe. Merci pour ce tuto.Parfait

    1. Salut !

      Merci pour ton commentaire qui fait super plaisir 🙂 c’est toujours sympa de voir que mon tuto a pu rendre service à quelqu’un 🙂
      N’hésite pas à regarder les autres ou à partager 😉

  2. Salut
    Super tuto,
    Simple est qui fonctionne très bien.
    Maintenant il va falloir que je trouve comme utiliser deux écrans à la fois (un 3.2″ pour raspi et un en HDMI) pour afficher des choses différente…
    Merci

    1. Salut !
      Toujours heureux de pouvoir aider et de voir que le tutoriel fonctionne bien.
      Je ne me suis jamais posé la question du multi screen sur Raspberry mais c’est un sujet intéressant. J’utilise mes raspberry exclusivement en ssh donc je ne me suis pas penché sur le sujet mais à l’avenir pourquoi pas.

      À bientôt

    1. Salut !

      Content de voir que le tuto à fonctionné pour toi aussi.
      Pour VLC et firefix tu peux lancer les commandes suivantes :
      sudo apt-get update
      sudo apt-get install firefox
      sudo apt-get install vlc

      Normalement ce devrait se faire tout seul 😉

      Au plaisir d’avoir pu t’aider et a bientôt sur DaDarevue

  3. Bonjour,

    J’ai le message suivant qui s’affiche :
    [email protected]:~$ sudo apt-get install raspberrypi-ui-mods
    Lecture des listes de paquets… Fait
    Construction de l’arbre des dépendances
    Lecture des informations d’état… Fait
    E: Impossible de trouver le paquet raspberrypi-ui-mods

    Quelle solution ?

    D’avance merci pour ton retour

    1. Bonjour !
      Merci pour ton commentaire. On va voir ensemble si on peut régler ton problème.

      Ce que tu me dis me fait penser à un problème avec apt-get.

      Peux-tu t’assurer qu’apt-get est bien à jour avec la commande suivante :
      apt-get update

      Ensuite tu peux relancer ta commande et voir si cela fonctionne mieux.

      Dans le doute évite les copier coller et tape les commandes à la main. J’ai déjà eut des problèmes de caractère lors des copier-coller.

      Si malgré cela tu n’obtiens toujours pas de résultat est-ce que tu peux me donner le résultat de la commande suivante :
      apt-cache search raspberrypi-ui

      Cette commande permet de rechercher dans les répertoires d’apt-get les paquets qui contiennent le mot « raspberrypi-ui ».
      Normalement on devrait trouver ton paquet introuvable.

      Au fait je vois que ton Raspberry s’appelle osmc. Est-ce que tu es bien sûr Raspbian? Si non, c’est peut-être la raison.

      Donne moi un retour 😉

      David

      1. Salut
        Deja super tuto et merci.
        J’ai le meme probleme Impossible de trouver le paquet raspberrypi-ui-mods.
        J’ai fait apt-get updat puis apt-cache search raspberrypi-ui mais il trouve toujours rien.
        Ma carte sd est une 16 g avec une install neuve de raspbian lite via noob. je séche sur la solution alors si quelqu’un a une piste merci

        1. Est-ce que tu peux tester un apt-get dist-upgrade après l’apt-get update ?
          Si ton install est toute neuve ça peut être ça le problème.

          Sinon peux-tu essayer de passer par aptitude plutôt que par apt-get ? On m’a rapporté que cela pouvait régler le soucis mais je n’ai pas pu confirmer n’ayant pas eut le soucis.

          Si le problème persiste n’hésite pas à commenter. Et si ça règle le problème n’hésite pas non plus à donner la solution en commentaire.

          À bientôt sur DaDaRevue !
          David

          1. J’ai tout recommencé même erreur alors j’ai fait ce que m’a dit apt-get dist-upgradenemarche toujours pas ensuite j’ai refait toutes les commandes avec aptitudes même soucis.
            Si je saute cette etape je suis bloqué car quand je suis sur l’apparance graphique login qui tourne en rond

          2. pour la version de noobs j’ai la version de mars 2017 2.4.2 de memoire et pour raspbian comme je fais l’install via noobs via wifi je suppose qu’il va me chercher la derniere version. je recommence avec la nouvelle version de noobs du mois d’aout 2017. Etant debutant quelle est la commande pour aller dans le fichier?

          3. Je ne penses pas que recommencer avec une version plus récente de noobs changera quelque chose, la version de mars devrait fonctionner.

            Peut-être que le problème vient du fait que c’est une installation par noobs. Si tu veux j’ai écrit un article qui explique comment installer Raspbian sans passer par noobs ici : http://dadarevue.com/raspbian-installation-configuration/

            Sinon pour afficher ce qu’il y a dans le fichier tu peux faire « cat /etc/apt/source.list » et me dire ce que retourne la commande.
            Pour modifier le fichier tu peux lancer l’éditeur de texte nano en faisant « sudo nano /etc/apt/source.list » (pour sauvegarder les modification il faut faire ctrl+x puis o)

            D’autres indices :
            As-tu essayer les commandes sans passer par des copier coller ? (il arrive que les copier/coller soient mal interprétés)
            As-tu bien lancé les commandes en root ? (très important)
            Sur quelle version du Raspberry travailles-tu ? Un Raspberry pi 1, 2 ou 3 ? (je n’ai pas testé mon tuto sur les Raspberry Pi 1)

          4. Pour information, il s’agit d’un raspberry pi 3 de mémoire et je ne fais pas de copier coller car je suis sur le net avec mon pc et je tape sur un clavier brancher sur le raspberry. Pour lancer, les commandes je tape les lignes du tuto. Etant novice je ne sais pas si je suis en root. Apres selon le projet que je veux faire de mon raspberry je suis même pas sur que j’ai besoin de raspbian. Je me perd un peu dans toutes les informations que je trouve. Pourtant je pense que ce que je veux faire est très simple et que je me complique.

          5. Si tu tapes bien les commandes comme dans le tutoriel avec « sudo » devant c’est bien en root, du coup ce n’est pas ça le soucis. Si c’est un Raspberry Pi 3 encore une fois ce n’est pas non plus la source du problème puisque ça a été testé sur plusieurs Raspberry Pi 3.

            Sinon que te donne la commande « cat /etc/apt/source.list » ? Je penses que cela pourrait être la source du problème.

            Si cela est identique à ce que je t’avais donné dans un précédent commentaire, j’imagine que le soucis doit être ailleurs. Dans ce cas mon intuition me dit que l’installation via noobs modifie quelque chose, il faudrait alors essayer avec une installation « classique » comme dans mon autre tutoriel.

            Enfin, si tu n’es pas attaché a PIXEL (le gestionnaire de fenêtre par défaut de Raspbian), il est toujours possible d’en installer un autre à la place comme par exemple LXDE. Tu peux alors remplacer la commande qui ne passe pas par la suivante :
            sudo apt-get install lxde-core lxappearance

            Et ensuite tu peux reprendre l’installation dans le tutoriel au niveau de l’installation du gestionnaire de sessions : Lightdm. Au final tu aura bien un GUI au dessus de Raspbian Lite mais ce ne sera pas pixel, ce n’est qu’une question d’esthétique et de plus il me semble que LXDE consomme moins de ressources que PIXEL.

            Sinon si ce n’est pas indiscret, quel est ton projet ? Je pourrais peut-être t’éclairer un peu et te donner quelques idées ou conseils à ce propos.

            En espérant qu’on arrivera à bout de ton problème 😉

          6. J’ai retenté avec la nouvelle version cela marche pas non plus.
            Mon projet est tout simple et je pense assez commun.
            Je veux me servir de mon pi 3 comme lecteur multimedia. Je veux mettre des disques durs externes sur le pi. Je veux pouvoir creer dans kodi des onglets films enfants, serie, etc. Je veux pourvoir me garder la possibilité de retrogaming.
            J’avais une installation de kodi via recalbox par contre je n’arrive pas a programmer mes disques durs pour que je puisse y accéder via mon pc via l’explorateur.
            Je suis parti sur une install avec noob pour le mutli boot et je voulais raspbian pour voir pour l’accès au disque durs via windows. Je ne sais pas si je me complique mais avec tous les tutos je suis parti sur ce chemin. Mais je me trompe peut être.

          7. En effet, je penses que tu te complique beaucoup la vie. Pourquoi pars-tu sur un Raspbian Lite pour ajouter ensuite un GUI au dessus (opréation qui peut être complexe) et non pas partir de Raspbian standard avec le GUI déjà intégré ? C’est beaucoup plus simple pour toi, la différence est minime et cela répondra à tes besoins. Je ne vois pas dans ton cas l’intérêt d’un Raspbian Lite.

            Sinon pour l’accès depuis l’explorateur Windows à tes disques dure sur ton Raspberry je te conseille de voir du côté de sshFS. J’ai un tutoriel en cours d’écriture sur le sujet, si tu veux je peux te prévenir quand il sera prêt 😉

          8. oui cela serait cool car c’est une partie que je n’arrive pas trop à mettre en place. merci pour tes conseils etdu temps que je t’ai pris

          9. Salut !

            tu as réussi à t’en sortir avec ton Raspbian ?

            Si tu veux j’ai publié mon article sur SShFS pour accéder à tes disques de Raspberry depuis l’explorateur Windows, tu peux aller le consulter à ici

            A bientôt
            David

  4. Salut ! Super tuto clair et récent !
    Petit problème de ma part, j’utilise un raspbian modifié par un projet que peut être certains connaissent : le projet gladys !
    Du coup je ne sais pas si il y aurait une solution à mon problème pour pouvoir afficher une GUI à partir de ce raspbian modifié !
    Merci beaucoup !

    1. Salut !

      Merci pour ton commentaire.

      Gladys c’est bien le soft de domotique? Si je ne me trompe pas le Raspbian n’est pas tant modifié. La méthode de cet article ne fonctionne pas?

      Je ne connais pas vraiment Gladys mais si c’est basé sur un Raspbian et si tu peux m’expliquer un peu plus en détails le problème peut-être que je pourrais t’aider.

      Si tu essaye la méthode de l’article, quels sont les messages d’erreurs?

      Bonne journée,
      David

      1. Excusez moi de cette réponse tardive !
        Gladys est un soft domotique !
        J’ai réussi à arranger ce probleme en faisant tout simplement une udapte de gladys aussi… je ne voyais pas (et ne vois pas bien encore) comment l’environnement de gladys empêcher l’installation du GUI… mais en tout cas cela marche maintenant !
        Merci de tes réponses et de ton intéressement aux problèmes !
        Bonne soirée !

    1. Salut et bienvenue sur DaDaRevue

      Il n’est pas forcément nécessaire d’installer lightdm.
      Ton raspberry ne démarrera alors en mode console.
      Une fois loggué, tu peux quand même lancer manuellement ton serveur graphique.

      Lightdm sert à initialiser la session graphique et a permettre de se loggué graphiquement. Si tu préfères avoir un environnement terminal et démarrer l’environnement graphique seulement au besoin c’est tout à fait possible.

      Tu devrais pouvoir lancer la commande startx et voir ce que ça donne. Tu aura peut-être besoin aussi d’un fichier xsession pour définir la session à démarrer.

      Je ne peux pas t’en dire beaucoup plus car je n’ai jamais fait ça sur un Raspbian mais en tout cas avec un peu de travail je peut t’assurer que c’est possible de se passer de lightdm.

      En espérant avoir répondu à ta question
      David

  5. Bonjour
    J’ai suivi le tutoriel mais quand je me connecte sur via vncviewer j’obtiens un écran gris avec une croix noire.
    Auriez vous une solution ?

    1. Bonjour

      Je n’ai pas eut le soucis mais dans mon cas j’utilise teamViewer plutôt que vnc.
      J’aurais besoin de plus d’infos pour pouvoir t’aider. Est-ce que tu as quelque chose dans les logs ?

      David

  6. Merci!!!! Tuto très bien complet. Pour ceux qui comme moi aurait la réponse command not found après un get-update, utilisez aptitude à la place et ça marchera sans soucis.

    1. Bonjour !

      Content de voir que le tutoriel fonctionne.
      Curieux cette histoire de apt-get update qui ne fonctionne pas. Je vais creuser un peu mais je vais aussi noter la méthode aptitude.

      Merci pour le conseil 😉

      David

  7. Bonjour,
    Existe-il un moyen pour un autre utilisateur de se loguer sans fermer la session en cours? j’aimerais pouvoir ouvrir une session pour mes enfants sans arrêter ce que j’ai dans ma session.
    Merci pour votre aide

    1. Bonjour
      Oui c’est tout à fait possible.
      Il vous suffit de verrouiller la session en cours et de vous logguer sur une autre session.

      En espérant avoir répondu à votre question
      À bientôt sur DaDaRevue

      1. Merci pour votre réponse mais c’est bien le problème: dans le menu je ne trouve que le choix entre logout/shutdown/reboot et j’ai tenté sans succès le alt-ctrl-L…

        1. En effet c’est étrange. Il n’y a pas non plus l’option de mise en veille je présume ?

          Est-ce que cette commande fonctionne : dm-tool lock
          Ou celle-ci : dm-tool switch-to-greeter

          1. Bonjour,
            Finalement, j’ai une solution en installant xscreensaver
            (sudo apt-get install xscreensaver).
            Il n’est pas possible de se reloguer avec un id différent après blocage, mais rien n’empeche de lancer une autre session après un alt-ctrl-F#:
            Du coup je recupère ma session après un alt-ctrl-F7 et elle est protégée par mon mot de passe.
            Merci pour votre aide.

  8. Bonsoir,
    Voulant monter un Raspberry pour utiliser une procédure de diaporama à base de commande « display », j’ai lu avec intérêt votre tutoriel. Bien m’en a pris puisque ça a fonctionné.
    Au boot j’ai paramétré le clavier Azerty avec la commande sudo raspi-config
    J’ai installé mon programme avec la commande sudo apt-get install imagemagick
    J’ai un peu triché en branchant le Raspberry PI 2 en RJ45 car j’avais la flegme de chercher comment configurer ma clé USB Wifi en ligne de commande
    Pour rapatrier mes images j’ai utilisé un wget.
    Il faut encore que je domine la commande « display » mais si vos images ne dépassent pas la dimension de l’écran, la commande « display -delay 2 Images/* » vous fait un beau diaporama.
    Ah oui … j’ai appliqué les éléments de ce tutoriel pour que l’utilisateur final (qui n’est pas moi) puisque manipuler les données sans trop de dépaysement. En tous les cas ça fonctionne du feu de dieu. Reste à bien ficeler le tout.
    Ah re-oui, j’ai sauté la dernière installation de lightdm pensant que je pouvais la rattraper en démarrant l’interface à la main par un startx. Et j’ai eu une erreur « Failed to commit change to dconf: cannot autolaunch D-BUS without X11 $DISPLAY » à l’installation de l’environnement de bureau PIXEL. Et bien tout marche. J’aimerai savoir pourquoi; drôle de question non ?
    Merci en tous les cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *