Putty, SuperPutty et WinSCP : les utilitaires SSH et SCP pour Windows

super puttyBonjour à tous ! Aujourd’hui, on va s’aventurer du côté de Windows et de Linux pour voir les différents logiciels utiles pour gérer son Raspberry (ou n’importe quel terminal équipé de SSH) depuis l’OS de Microsoft. Comme vous le savez le SSH n’est pas géré nativement par Microsoft, il faut donc utiliser des logiciels tiers, ou clients ssh pour Windows. Au programme Putty, Superputty et winSCP.

Raspberry, Linux et Windows

Drôle de titre, vous ne trouvez pas ? En effet, le Raspberry est pour la plupart du temps basé sur l’OS Linux (Raspbian, Ubuntu Mate, etc. ) qui, en soit, n’a pas vraiment de rapport avec Windows. Pourtant, si vous vous y connaissez un peu en Raspberry, vous saurez qu’on va passer la plupart de son temps à le commander à distance depuis une autre machine via SSH. Cependant, pour utiliser le terminal à distance, il va vous falloir un OS capable de faire du SSH, ce qui est le cas de Linux, mais pas celui de Windows (du moins pas nativement). Dans ce cas, il faut passer pas des logiciels capables de gérer le SSH pour Windows. C’est là qu’interviennent les logiciels que je vais vous présenter aujourd’hui : Putty, Superputty et WinSCP.

Putty, le SSH pour Windows

Le client SSH pour Windows le plus connu et le plus rependu est Putty.

Putty est un petit émulateur de terminal qui est capable de gérer le protocole SSH à merveille. Il ne pèse que quelques Ko, ne nécessite aucune installation, est capable de gérer les clés SSH, est très simple d’utilisation et surtout est libre.

Pour télécharger Putty, il suffit d’aller le récupérer sur le site officiel.

Comme je le disais plus haut, Putty ne nécessite pas d’installation, on le télécharge et on le lance et nous voilà prêts à l’utiliser.

ssh windows

Lancement de Putty

On se retrouve alors devant cette fenêtre qui nous demande les informations concernant la machine à laquelle on souhaite se connecter.

Ici rien de plus simple :

  • Host : l’IP ou l’host name de la machine à laquelle on veut se connecter (par exemple votre Raspberry)
  • Port : par défaut SSH utilise le port 22. Si vous avez changé le port par défaut du SSH de votre Raspberry il va falloir le préciser ici
  • connexion type : on choisi SSH

Voilà, vous pouvez lancer la session SSH en cliquant sur Open et vous devriez vous trouver devant un joli terminal qui vous demande d’entrer vos identifiants comme dans l’image ci-dessous.

Connexion via Putty

Connexion via Putty

Notez qu’il est possible d’enregistrer des sessions pour s’éviter d’avoir à écrire à nouveau toutes les informations.
Voilà, c’était une rapide présentation de Putty. Certains d’entre-vous doivent être en train de penser « il est vraiment en train de présenter Putty ? », mais en réalité la présentation de Putty n’était qu’une introduction pour le logiciel qui va suivre dont le nom est SuperPutty.

SuperPutty : Putty en super !

Vous l’aurez compris, Putty est vraiment top, mais il n’est pas encore « Super ». En effet, je vous ai énoncé au paragraphe précédent un nombre important d’avantages de Putty mais j’aurais pu donner une aussi longue liste de désavantages.
Pour moi, le problème principal de Putty est qu’une instance de Putty ne gère qu’un terminal à la fois. Impossible de travailler avec plusieurs terminaux en même temps sous forme d’onglet comme on ferrait sur Linux et quand on y est habitué, c’est horrible de ne pas pouvoir le faire.
J’ai donc cherché des solutions sur internet et je suis tombé sur SuperPutty : un gestionnaire de fenêtre pour Putty. SuperPutty est libre et open source. On peut télécharger Superputty sur le Github officiel.

La chose que j’aime avec SuperPutty c’est qu’au lieu d’écrire un autre programme qui fait le même travail que Putty, les développeurs se sont contentés de faire une interface qui utilise Putty et qui comble les défauts de ce dernier.

Vous comprenez maintenant l’intérêt du paragraphe précédent ? Vous allez avoir besoin de Putty, du coup si vous ne l’avez pas encore, retournez un peu plus haut pour télécharger putty et lancez SuperPutty.

Lors du lancement de SuperPutty, celui-ci va vous demander où se trouve Putty, donnez-lui l’emplacement sur votre machine comme sur l’image suivante.

client ssh windows

Configuration de SuperPutty

Une fois prêt, vous arrivez à la fenêtre de SuperPutty où vous pouvez entrer l’Host, l’id et le mot de passe. Après ça, vous devriez alors vous retrouver face à quelque chose comme ça :

ssh client

Connexion via SuperPutty

Si vous regardez l’image avec un peu d’attention, vous remarquerez que j’ai deux onglets d’ouverts (vous pourrez aussi remarquer que j’ai effacé l’adresse de mes serveurs grâce à mes talents de graphiste). Comme je vous le disais, SuperPutty est capable de gérer plusieurs sessions ssh au même serveur ou à des serveurs différents. C’est comme un terminal sur Linux et ça, c’est la raison pour laquelle ça s’appelle Super Putty.

Encore une fois, il est possible d’enregistrer des sessions afin de ne pas avoir à rentrer à nouveau vos informations de connexions.

De plus, SuperPutty, au même titre que Putty, est capable de gérer les connexions à l’aide de clé SSH.

WinSCP : une dose de SCP pour Windows

Le dernier logiciel que je vais présenter ici s’appelle WinSCP. C’est un petit soft open ,source qui permet de faire du SCP sur Windows et ça c’est vraiment top. Il permet aussi au passage de faire du SFTP pour Windows, mais pour cela je vous conseillerais aussi le célèbre client FTP et SFTP pour Windows : Filezilla.

Vous pouvez télécharger WinSCP sur son site officiel.

Niveau installation rien de particulier, on prend l’installation typique suivie du style d’interface utilisateur « Commander » comme sur les images ci-dessous.

ssh client windows

type d’installation de WinSCP : installation typique

windows scp

Style de l’interface utilisateur de WinSCP : Commander

Le style d’interface utilisateur « Commander » permet d’avoir une fenêtre d’exploration séparée en deux qui permet de naviguer d’un côté au niveau de votre machine et de l’autre la machine distante comme un Raspberry par exemple.

Une fois Winscp lancé, vous devriez arriver directement sur la page de login.

Vous devez alors choisir

  1. le protocole de fichier : SFTP ou SCP (les deux sont basés sur SSH et donc sécurisés)
  2. Nom d’hôte : l’adresse IP de votre machine ou son host si celui-ci est connu par votre ordinateur
  3. Numéro de port : 22 (si vous n’avez pas changé le port par défaut de SSH, sinon le port que vous avez choisi)
  4. Nom d’utilisateur et mot de passe
sftp client

Login WinSCP

Plus qu’à cliquer sur Sauver, donner un nom à votre session et cliquer sur connexion. Vous devriez alors vous connecter à votre machine distante et vous retrouver avec une fenêtre séparée en deux. À gauche les répertoires de votre ordinateur et à droite le home de votre machine Linux. Vous pouvez vous déplacer dans les répertoires comme sur un explorateur de fichier.

Sur l’image ci-dessous : à gauche mon ordinateur Windows et à droite mon Raspberry Pi.

telecharger winscp

WinSCP : explorateur de fichiers

Maintenant si vous souhaitez faire une copie, rien de plus simple, il suffit de glisser un fichier de gauche à droite (de votre PC vers votre machine distante) ou de gauche à droite (de votre machine distante vers votre PC) et la copie va s’effectuer. C’est aussi simple que ça. L’avantage de ce winscp comparé à Filezilla est sa simplicité et sa légèreté. Pour des tâches simples c’est bien mieux que de sortir Filezilla.

Monter des répertoires du Raspberry ou Linux dans l’explorateur Windows

J’ai écrit un article qui traite de SSHFS, un système de fichier qui permet de monter des répertoires via SSH dans l’explorateur Windows grâce à win-sshfs. Si vous êtes curieux, n’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil à cet article.

 

 

Voilà, c’est tout pour la présentation des logiciels que j’utilise pour faire du SSH depuis Windows. Cependant, ne vous inquiétez pas, il va y avoir du nouveau, j’ai un article sur le feu qui traite de l’intégration de Shell dans Windows donc affaire à suivre.

Comme toujours, n’hésitez pas à laisser des commentaires, à proposer d’autres logiciels que vous utilisez qui mériteraient leur place ici ou encore à partager l’article sur les réseaux sociaux.

À bientôt sur DaDaRevue !

 

4 commentaires

    1. Salut Az !

      Merci pour l’info, je ne connaissais pas Kitty mais à voir la liste d’amélioration par rapport à Putty, il va remplacer mon Putty (surtout s’il s’intègre à SuperPutty) !
      Je vais rajouter rapidement un petit paragraphe à ce propos dans l’article.

      A+,
      David

    1. Bonjour !

      Je vais jeter un coup d’œil à bitvise s’il est bourré de petites options sympas il pourrait avoir sa place sur mon pc.

      Merci pour ton commentaire sur le blog, ça fait vraiment plaisir de voir que ça plaît 🙂

      À bientôt
      David

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *