Ajouter un Ambilight à sa TV ou à son ordinateur

lightpack ambilight

Mon pseudo Ambilight : un éclairage TV d’arrière plan

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un sujet différent de d’habitude. Pas question de Raspberry Pi ici, mais juste d’un petit produit de technologie qui m’a conquis et qui mérite sa place ici. Vous connaissez peut-être l’ambilight développé par Phillips ?  Un produit disponible sur certaines de leurs TV. Si ce n’est pas le cas, l’Ambilight est une technologie à base de leds RGB qui consiste à reproduire les couleurs de l’image diffusée à l’écran sur le mur qui se trouve derrière votre TV. Cela a pour but d’augmenter l’immersion, de donner l’impression d’augmenter la taille de votre écran de TV mais aussi de réduire la fatigue visuelle. Le problème c’est que l’Ambilight est réservé au TV du constructeur Phillips et c’est le seul constructeur à disposer d’un tel produit. Mais rassurez-vous, il existe des solutions qui permettent d’en profiter sur tout type d’écran ou de TV. Je vais vous présenter ici une de ces solutions : le Lightpack. Et si vous êtes curieux et voulez voir le résultat dès maintenant, foncez à la fin de ce post où vous trouverez une vidéo Youtube du résultat chez moi.

Lightpack, qu’est-ce que c’est ?

Le lightpack est un projet kick-starter dont le but est de reproduire l’effet de l’Ambilight de Phillips pour une centaine d’euros. L’effet est bluffant et même mieux que les premières versions d’Ambilight. Sachez que je parle du Lightpack ici, cependant c’est loin d’être le seul produit du genre. Il existe une vraie communauté autour de cette technologie et on en trouve des déclinaisons en tout genre basées sur différentes technologies. Notamment le Lightberry à base de Raspberry. Dans mon cas, j’utilise une solution de type Lightpack TV sur mon écran 27″  et une solution que j’ai fabriquée à base de Raspberry pour contrôler des bandes de leds pour ma TV 55″.

Comment ça marche ?

Le Lightpack est composé d’une trentaine de leds réparties par groupes de trois leds. Les leds d’un même groupe de 3 ne sont pas indépendantes : elles afficheront la même couleur à un instant T. Enfin, on trouve l’alimentation et le contrôleur de leds qui sera la liaison entre l’ordinateur et vos 10 groupements de 3 leds.

Ce qu’il faut savoir à propos du Lightpack, c’est que contrairement à l’Ambilight qui est intégré au téléviseur, le Lightpack ne fonctionne pas sans ordinateur. Il va allumer les leds sur votre TV/écran en fonction de ce que votre ordinateur va y afficher. Il existe des solutions pour pouvoir utiliser le Lightpack sur n’importe quelle source HDMI mais sachez que vous ne pourrez tout de même pas vous passer de votre ordinateur car c’est lui qui s’occupe de l’analyse de l’image.

Du côté traitement, le rôle de votre ordinateur est donc d‘analyser en temps réel les bords de l’image dans 10 zones qui représentes vos 10 groupements de leds. En gros, l’ordinateur calcule la couleur moyenne dans chacune de ces zones avant d’envoyer le résultat au contrôleur de leds qui va se charger de l’allumage.

Voilà pour la théorie. Maintenant, passons à la pratique et à l’installation.

Une rapide parenthèse avant de commencer :

Par abus de langage, je vais appeler ici le produit dont je parle le Lightpack alors qu’il s’agit en réalité d’une imitation dans mon cas. Comme vous le verrez plus bas, le lightpack ressemble moins à un truc bricolé que le mien. Lorsque j’ai investi dans ce projet j’étais encore un pauvre étudiant et à cette époque entre le Lightpack à 150€ et une copie chinoise à 50€ j’ai dû faire le choix qui arrangeait mon portefeuille. Je ne pousse personne à acheter une copie. Si vous avez les moyens prenez l’original, vous ne serez pas déçu. La qualité globale du produit original est vraiment bien au-dessus. Par exemple, j’ai du rallonger les câbles à coup de fer à souder car ils étaient trop courts pour atteindre les bord de mon écran. Dernièrement j’ai dû changer l’alimentation car celle-ci sifflaitt. Enfin, il me semble que je n’utilise pas le câble USB d’origine autrement il faudrait que mon écran soit posé sur ma tour (30cm de câble c’est court). Tout cela aurait été différent avec le vrai lightpack. Sachez par contre que le résultat d’éclairage reste très bon même à ce prix (comme vous pourrez en juger) et que l’installation et l’utilisation du logiciel sont identiques à celles du Lightpack.

Ce qu’il y a dans un Lightpack

Voilà à quoi ressemble le Lightpack out-of-the-box :

La composition du Lightpack

La composition du Lightpack

Vous remarquez donc trois composants importants :

  1. En bas à gauche l’alimentation
  2. Au milieu le boitier contrôleur de led
  3. En bas à droite les 10 barres de 3 leds

On trouve aussi quelques accessoires pour faciliter le passage de câble ainsi qu’un câble USB pour relier le tout à votre ordinateur.

Enfin, le dos de chaque barre de led est équipé d’un scotch puissant, double face, de marque 3M pour l’installation sur votre écran.

Lightpack : installation sur l’écran

L’installation est particulièrement facile. Il suffit d’installer les leds sur les bords à l’endroit où vous le désirez. Réfléchissez-y bien avant de les scotcher. Il y a pas mal de configurations différentes. Par exemple si votre écran est accroché à un mur, vous allez mettre autant de leds sur le haut et sur le bas. Alors que, si elle est posé sur une surface, vous mettrez peu de leds en bas et plus en haut car la visibilité sous votre écran sera limitée.

Un support qui permet de déplacer les leds : le velcro

Avec l’expérience, j’ai remarqué que la solution scotch double face n’est vraiment pas adaptée. Les leds ne devront plus bouger et si vous vous êtes trompé vous êtes bon pour rajouter du scotch et vous amuser à nettoyer la colle sèche.

lightpack 2

Bande de velcro sur les bords de l’écran

Si vous souhaitez tester différentes configurations ou encore, comme je l’ai déjà expliqué, si vous déplacez votre TV, il se peut que votre configuration ne soit plus adaptée. Il est donc probable qu’un jour vous voudrez essayer ou changer le placement des leds. C’est pourquoi, dans mon cas, j’ai installé des bandes de velcro sur tout le tour de mon écran ainsi que sur les barres de leds. Résultat, je suis libre de déplacer mes leds comme je l’entends et de changer ma configuration en cas de besoin. Enfin si je déplace mon écran je peux retirer rapidement le système complet.

Ça semble bête, mais croyez-moi, ce n’est pas qu’une simple amélioration, ça m’a aidé un bon nombre de fois.

Installer le contrôleur

led ambilight

Placement du contrôleur au centre de la TV

Si vous avez un vrai Lightpack, vous pouvez très bien poser le contrôleur dans votre meuble de TV car le contrôleur est dans un boîtier. Dans mon cas c’est une carte nue et donc ce n’est pas vraiment une solution viable. Dans tous les cas, la meilleure solution reste quand même d’accrocher votre contrôleur directement sur votre TV. En effet, de toute façon votre contrôleur n’a pas de raison d’être déplacé et il est relativement léger. Il doit être placé au plus près du centre de la TV afin d’assurer que la distance entre le contrôleur et les bords de votre écran n’est pas trop grande.
Pour le coup, je n’ai pas mis de velcro, j’ai directement scotché avec du double face mon contrôleur sur le dos de ma TV. Il est léger et ne devrait pas se décrocher : en deux ans, il n’a jamais bougé.

Placement des leds

Si vous avez suivi mon conseil, vous devriez avoir du velcro sur vos leds, ce qui fait que vous pouvez les placer facilement où vous le souhaitez et tester toutes les dispositions que vous voulez.

Voilà trois des placements les plus fréquents (mais il y en a d’autres) :

  1. Votre TV est sur un meuble avec un espace suffisant entre la TV et le meuble pour que des leds du bas aient un intérêt.

    ambilight philips

    Placement des leds pour une TV sur un meuble

  2. Votre TV est sur un meuble, mais l’espace est faible : la lumière en dessous n’a pas d’intérêt. Dans ce cas, on va resserrer les leds du dessus et couvrir les coins à l’aide des leds latérales.

    tele ambilight

    Second placement des leds pour une TV sur un meuble

  3. Votre TV est accrochée au mur et il y a un espace suffisant de chaque côté de votre TV

    lightpack ambient light

    Placement des leds pour une TV accrochée à un mur

Ces trois cas sont les placements les plus répandus pour 10 zones de captures. Si vous ressentez que votre écran est trop grand par rapport au nombre de zones, vous pouvez installer un second LightPack sur la même TV et les relier à votre PC. Le software est capable de gérer deux Lightpack en même temps.

Globalement, jusqu’à 45″ un seul pack devrait vous suffire. Dans le cas d’un écran plus grand, je vous conseille fortement d’avoir au moins 2 pack car la surface à couvrir explose. Concernant le placement, je vous conseille de rester sur un des trois schémas précédents et de vous contenter de multiplier le nombre de leds par côté par le nombre de Ligthpack.

Prismatik et Ambibox : l’installation logicielle du LightPack

Voilà, votre pack est installé sur votre TV et vous n’avez plus qu’une envie : allumer votre PC et illuminer votre salon.
Avant ça malheureusement il va falloir installer un software pour faire la capture vidéo et envoyer les informations au contrôleur de leds, mais ne vous inquiétez pas, c’est une opération très rapide. Il existe principalement deux soft pour le Ligthpack (et autres packs concurrents) : Ambibox et Prismatik.

Ambibox : La solution pour Windows

Bien que Prismatik soit le soft officiel recommandé et en plus compatible avec Windows, je vous conseille Ambibox. J’ai une forte préférence pour celui-ci, j’ai testé les deux et j’ai très rapidement migré sur Ambibox qui est pour moi plus complet au niveau des options tout en offrant de meilleures performances.

Il vous faudra tout d’abord télécharger Ambibox ici, l’installer et le lancer.

Si le logiciel n’est pas en anglais, voilà où vous devrez aller pour modifier la langue :

ambilight pack

Choisir la langue dans Ambibox

Maintenant que le logiciel est en anglais, vous allez pouvoir suivre mes instructions (parce que les flèches noires toutes pixelisées ça va bien 2minutes).

Allumer ses leds

On va donc passer dans la partie « Intelligent backlight display » en dessous « Program settings » et voilà à quoi devrait ressembler la page :

lightpack ambient backlight

Ambibox Settings

Vous pouvez commencer par laisser « Use backlight » décoché et ensuite, choisir les mêmes options que moi pour « Mode », « The method of screen capture » et « Device ».
Voilà, maintenant vous pouvez cocher « Use backlight » et vos leds devraient s’allumer par magie.

Configurer le placement des zones de captures

Vous vous rappelez mes petits schémas sur le placement des leds ? Il est maintenant temps de dire à Ambibox lequel on a utilisé. Pour cela, il vous suffit de cliquer sur « Show areas of capture » qui va afficher les zones de captures. A partir de là, il suffit de sélectionner une zone de capture en cliquant dessus (ce qui va allumer les leds correspondantes), de la placer là où se trouvent réellement les leds correspondantes et de redimensionner la zone de capture.

Voilà par exemple le placement sur ma machine :

lightpack ambient

Placement des zones de captures d’Ambibox

Vous remarquerez que j’ai opté pour le premier schéma que je vous ai proposé au dessus.

Derniers réglages : les couleurs

Voilà, vos leds devraient s’allumer et en plus de ça au bon endroit. Il ne reste plus qu’à peaufiner tout ça pour étalonner un peu les couleurs et modifier quelques petites options.

Toujours dans « Intelligent backlight display », allons voir ce qu’il se passe maintenant dans le second onglet après « Profiles », à savoir « Additional configuring of zones« .

ambibox lightpack

configuration des couleurs sur Ambibox

La première chose à faire ici est de cocher l’option « for all zones » qui va appliquer les paramètres à l’ensemble des zones de captures. Ensuite vous pouvez modifier les valeurs dans « Color correction ». Vous remarquerez que j’ai beaucoup réduit le bleu et légèrement le vert, cela me permet d’avoir une couleur plus naturelle mais cela dépend beaucoup de la vision de chacun et des leds utilisées. Il se pourrait que dans votre cas ce soit différent. A vous d’adapter et d’affiner avec le temps.

Dans la partie de droite, il est important d’avoir « Minimum Light » à zéro. Cela coupe les leds quand les zones capturées sont très sombres. Ça évite d’avoir des leds constamment allumées dans les scènes sombres et stressantes type angoisse/horreur.

Enfin, il est bon d’avoir un petit peu de Smoothing (dans mon cas j’ai laissé la valeur par défaut). Cela définit la fluidité avec laquelle les leds vont changer de couleur. Au lieux de changer instantanément de couleur entre deux images, les leds vont pendant quelques millisecondes changer graduellement la couleur. Ça évite les flashs lumineux intenses dans une scène rapide.

Voilà, vous devriez maintenant avoir un ambilight-like fonctionnel. Enjoy 😉

Prismatik : La solution polyvalente pour tous les OS

Pour ceux qui n’utilisent pas Windows, le logiciel Prismatik permet de faire la même chose qu’Ambibox. C’est d’ailleurs le logiciel officiel conseillé par Lightpack.

Les options sont très proches de celles d’Ambibox donc je vais me contenter, comme explication, de vous montrer ces deux capture d’écran de mes paramètres :

tv light pack

Configuration de Prismatik

Pour aller plus loin

Il vous reste encore des choses à voir et à faire avec votre Lightpack que je n’explique pas ici, mais vous devriez avoir un système fonctionnel.

Sachez qu’Ambibox et Prismatik ont des plugins pour effectuer plus d’actions : plugin XBMC/Kodi, plugin pour allumer les leds en fonction de la musique que vous écoutez, plugin pour faire fonctionner le Lightpack avec les applications en plein écran (jeux vidéos) et d’autres encore.

Je n’ai pas assez de place ici pour traiter l’ensemble des possibilités, mais si vous avez des questions n’hésitez pas à poster un commentaire et je vous répondrais au plus vite.

Enfin, voilà une petite vidéo qui vous montre le résultat chez moi sur mon écran 27″ :

Personnellement je trouve le résultat bluffant ! Et vous, qu’en pensez vous ?

Comme toujours, si vous avez des questions, si l’article vous a plu (ou déplut) ou encore si vous avez trouvé des erreurs sur ce post, n’hésitez pas à laisser un commentaire 😉

9 commentaires

  1. Beau Tuto mais faut savoir aussi que Le lightpack peut être aussi contrôlé par un RPI (avec Kodi et Hyperion) ce qui laisse la possibilité de ne pas avoir un ordi continuellement allumé quand on l installe sur un téléviseur et surtout de pouvoir profiter de toutes les sources HDMI pour à peine 50€ de plus ce qui donne tout l intérêt d un système Ambilight DYI

    J ai vu aussi qu il commence à proposer une version 2 (pas avant avril 2017) avec toute sources HDMI et d’ajouter des lampes à côté (qu’il nomme pixel) mais voila le prix est cher 🙁 à voir si les lampes hue de chez Philips ne coûteront pas moins cher si on a deja un système avec pont hue car on pourra aussi s en servir sans l ambilight (idée à creuser plus tard)

    Mais comme tu dis plus haut avec le RPI (Kodi et Hyperion) on peut aussi supprimer tout le système du lightpack (contrôleur et leds) en mettant une bande led (WS2801 par exemple) ce qui coûte moins cher (environ 150€ voir un peu plus si on décide d en faire une box multimédia 😉 ) qu un lightpack avec un effet tout autant bluffant (voir plus précis)

    En tout cas bravo pour ce Tuto pour tous ceux qui voudront franchir le pas dans cette config 😉

    1. Bonjour Nephrite,

      En effet tu as raison il est possible de passer par un Raspberry Pi pour s’éviter de passer par un PC. Je vais rajouter un édit dans mon article pour évoquer cette possibilité et peut être même directement écrire un billet à ce propos pour éclaircir un peu les choses 😉

      J’écrirais bientôt un autre article aussi concernant le montage et la configuration avec des bandes de leds WS2801 et un Raspberry Pi donc affaire à suivre.

      J’ai aussi vu cette version 2 du Lightpack mais je n’ai pas eut le temps de m’y intéresser.

      Par contre il me semble en effet que certaines personnes utilisent les lampes Hue de chez Philips. Malheureusement je n’ai pas encore eut le temps de creuser le sujet.

      En tout cas heureux de voir que ce tuto plaît aux lecteurs 😉

  2. à voir si les lampes hue de chez Philips ne coûteront pas moins cher si on a deja un système avec pont hue car on pourra aussi s en servir sans l ambilight (idée à creuser plus tard)

    Mais comme tu dis plus haut avec le RPI (Kodi et Hyperion) on peut aussi supprimer tout le système du lightpack (contrôleur et leds) en mettant une bande led (WS2801 par exemple) ce qui coûte moins cher (environ 150€ voir un peu plus si on décide d en faire une box multimédia ? ) qu un lightpack avec un effet tout autant bluffant (voir plus précis)

    En tout cas bravo pour ce Tuto pour tous ceux qui voudront franchir le pas dans cette config ?

    1. Pour ma part la version complète Rpi + bande de led + tout le système split hdmi etc. m’a coûté encore moins de 150€ donc la version DIY est vraiment rentable. Par contre j’ai passer plusieurs dizaines d’heures dessus. Que ce soit le montage ou encore le réglage fin des couleurs.

      Par contre le résultat est à la hauteur du travail : quel plaisir de pouvoir suivre quelque chose avec la largeur d’un sabre laser d’un côté à l’autre de l’écran 😀

  3. En fait mon système est dans un boitier en cours de peaufinement car dedans j intégre un Switch ethernet et un contrôleur par IR (apprenant les IR de la télécommande) pour éteindre et allumer les LEDS électriquement

    Pour le système hue j’ai aussi acquéris il y a un peu de 2 semaines le kit (je m éclate avec lol) j ai réussi à faire fonctionner les 2 en même temps mais que sur KODI grâce à un add on

    Je n arrive pas pour l instant à lancer 2 instances d Hyperion mais j’y travaille

    Lien du contrôleur IR
    https://youtu.be/GsPPW3rk1kY
    Et sa mise en place
    https://youtu.be/AHjILnRuQ54

    Lien des hue avec l add on de KODI
    https://youtu.be/HYhxbR8peLw

    Et pour le plaisir un Switch logiciel pour les config d Hyperion et éteindre en software les LEDS avec télécommande de la tele en CEC 😉
    https://youtu.be/xzPZvP1_-jo

    1. La télécommande IR est vraiment sympa. Je crois que je vais y passer 😉
      Dans mon cas je vais certainement faire passer le contrôleur IR par le GPIO du Raspberry Pi, ça devrait bien fonctionner.

      Pour les lampe HUE c’est vraiment top comme montage. Du coup tu peux vraiment te faire une ambiance complète. Par contre est-ce que tes HUE s’allume par rapport à une zone de capture particulière de ton écran ou c’est une moyenne de l’image globale?

    1. Bonjour,

      Voilà une recherche sur Ebay qui a fait ressortir pas mal d’article:
      http://www.ebay.com/sch/i.html?_from=R40&_trksid=p2048038.m570.l1313.TR3.TRC2.A0.H0.Xlightpack+.TRS0&_nkw=lightpack+&_sacat=0

      Celui que j’ai acheté n’est malheureusement plus disponible sur Aliexpress. Tu peux trouver ici une version quasi identique :
      http://fr.dhgate.com/product/2016-led-lightpack-ambient-backlight-module/381038678.html?utm_source=pla&utm_medium=GMC&utm_campaign=sichiray&utm_term=381038678&f=bm%7c381038678%7c103013-Gadgets%7cGMC%7c342856948%7cpla%7csichiray%7cFR%7c103013008-LEDDisplay%7cc%7c%7c&gclid=CjwKEAjws5zABRDqkoOniLqfywESJACjdoiG_EPPdDufJu7DCQmwacfzSznQUPKynb3Wlq5cgelUuBoC5trw_wcB

      Cependant je ne connais pas le site dhgate donc je ne saurais te le conseiller.

      Enfin, sur dealabs tu peux trouver un super article de dancorp qui donne un code promo pour -10% chez un vendeur ebay :
      https://www.dealabs.com/forums/le-bar/le-laboratoire-audiovisuel/les-clones-ambilight-ambibox–lightpack–lightberry/7833

      Si tu as besoin de conseils sur le nombre de leds en fonction de la taille de ton écran ou encore si tu as d’autres questions n’hésite pas à poster un commentaire 😉

  4. Pour la zone de capture tu as plusieurs en fonction de tes lampes j en utilise 2 donc moitié de l écran pour une et l autre moitié pour la deuxième en fonction de la couleur global de chaque moitié

    Je voulais mettre aussi un un IR sur le RPI mais la fonction CEC fonctionne très bien pour ma part 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *