Systèmes d’exploitation pour Raspberry Pi : Présentation et comparatif des différents OS

Raspberry systeme exploitation

Raspberry OS

Si vous avez suivi mes derniers tutoriels, et plus particulièrement celui sur l’installation de Raspbian, vous devriez déjà connaitre au moins le plus connu des systèmes d’exploitation pour Raspberry Pi.

Cependant, il existe bien d’autres OS que Raspbian et certains sont plus adaptés que Raspbian selon l’usage que vous comptez faire de votre Raspberry Pi.

Dans cet article, je vais donc vous présenter les systèmes d’exploitation les plus répandus et leurs intérêts par rapport à Raspbian.


Avant de commencer, je tiens à préciser que je ne parlerais pas de Windows 10 IoT. En effet, le but de ce billet est d’énumérer les OS qui ont un intérêt pour l’utilisateur final. Windows 10 IoT est, d’après moi, avant tout réservé aux développeurs et donc ne nous concerne pas ici.

 

Raspbian

raspberry pi os list

Environnement de bureau de Raspbian

Certainement l’OS pour Raspberry Pi le plus répandu, Raspbian est aussi le plus polyvalent. Cet OS de type Linux Desktop est basé sur Debian et est protégé par la licence GNU, ce qui signifie qu’il est parfait pour bricoler sur son Rpi. Raspbian a été spécialement développé pour les puces ARM et plus particulièrement pour le Raspberry. Il est aujourd’hui l’OS pour Pi le plus complet au niveau de sa bibliothèque logiciels, mais aussi celui avec la plus grande communauté. Un must have pour tout les fans de Raspberry.

Concernant son environnement de bureau, celui-ci est basé sur PIXEL (Pi Improved Xwindows Environment Lightweight) , qui est un environnements spécialement développé pour le Raspberry Pi.

Raspbian existe aussi en version « Raspbian lite » sans interface graphique : plus adapté à une utilisation de type serveur.

Si vous êtes intéressé par l’installation de Raspbian sur votre Raspberry Pi, je vous renvoie vers mes deux tutoriels à ce propos :

Ubuntu Mate

raspberry pi os download

Ubuntu Mate

Ubuntu Mate est un système d’exploitation basé sur Ubuntu ARM. C’est un OS « standard et complet », encore un OS de type Desktop au même titre que Raspbian. Comme ce dernier, il est d’ailleurs lui aussi basé sur Debian.

L’environnement de bureau semble plus travaillé que celui de Raspbian mais aussi certainement plus gourmand. D’ailleurs, celui-ci tient son nom de son interface graphique qui est basé sur Mate (un dérivé de Gnome 2) et non sur Unity contrairement à son grand frère Ubuntu Desktop.

Ubuntu Mate est certainement l’OS pour Raspberry le plus orienté bureautique/navigation web. Si vous avez l’intention d’utiliser votre Raspberry Pi comme un ordinateur de bureau standard, je vous conseil de l’essayer. Vous pourriez y prendre goût et l’adopter.

Dans mon cas, je ne vois pas trop l’intérêt, car je n’utilise pas du tout mes Rpi pour de la bureautique ou de la navigation. Il n’apporterait donc pas plus de fonctionnalité que Raspbian.

OSMC

raspberry pi osmc

Environnement OSMC

OSMC pour Open Source Media Center est comme son nom l’indique un système d’exploitation orienté media center. Il est lui aussi basé sur Debian et intègre magnifiquement Kodi (anciennement XBMC), certainement le meilleur logiciel libre de type média center.

Ici, l’environnement de bureau est remplacé par un environnement type media center. OSMC n’est donc pas utilisable de la même manière que Raspbian et n’est pas fait pour la bureautique. Si vous voulez un ordinateur prenez Raspbian ou Ubuntu Mate mais si vous voulez une box TV Linux, foncez et prenez OSMC (ou encore l’OS juste en dessous).

LibreELEC

LibreELEC raspberry pi

L’interface de LibreELEC est semblable à celle de KODI

LibreELEC pour Libre Embedded Linux Entertainment Center (media center libre pour Linux embarqué) est le « concurrent » direct de OSMC. C’est un autre OS de type media center. Il intègre lui aussi Kodi. D’ailleurs, son interface est juste exactement la même que celle de Kodi, contrairement à OSMC. Pour ceux qui connaissent OpenELEC sachez que LibreELEC est en fait un fork (un dérivé) de ce dernier et qu’il regroupe actuellement une bonne partie des développeurs d’OpenELEC. Je ne parlerais donc pas d’OpenELEC puisque ces deux OS sont quasi identiques et qu’actuellement la plus grande communauté se rassemble autour de LibreELEC.

LibreELEC a l’avantage (et le désavantage) par rapport à OSMC d’être très facile d’utilisation et surtout totalement configuré de base. De plus, il est réputé comme étant très stable. Il est cependant bien plus compliqué à personnaliser qu’OSMC.

En conclusion : si vous voulez bricoler un peu l’OS pour le mettre à votre goût et y installer tous vos petits plugins Kodi, partez sur OSMC. Dans le cas contraire, vous devriez trouver chaussure à votre pied avec LibreElec.

 

RISC OS

Raspberry RISC OS

Interface graphique de RISC OS

J’ai longtemps hésité à présenter cet OS car je ne le connais pas du tout et pour cause : RISC OS n’est pas basé sur Linux ou même sur un dérivé d’UNIX ou encore sur le noyau de Windows. Bref une sorte d’ovni dans le pays des systèmes d’exploitation. Il semble être très différent des trois types d’OS habituels. Il a été développé dans la fin des années 80 à l’intention des premiers processeurs de type ARM. Depuis il a été adapté et semble rassembler une certaine communauté. D’après ce que j’ai pu lire celui-ci serait particulièrement rapide, ce qui ne me surprend pas plus que ça vu la « beauté » de l’interface graphique et la légèreté du système. De ce que j’ai aperçu sur le web, l’environnement de bureau me rappelle vaguement un mélange subtil entre Windows 3.1 et 95 (c’est dire la beauté).

Je ne parlerais pas plus longtemps de cet OS puisque pour le coup je n’y connais rien. Je pensais juste qu’il avait le mérite d’avoir son propre noyau et donc qu’il méritait sa place ici. De plus, il semblerait que dans les années 90, cet OS aurait connu un certain succès en Grande-Bretagne (son pays d’origine).

D’ailleurs si certains l’ont testé ou l’utilisent, je serais curieux d’avoir votre point de vue en commentaire.

Recalbox

Raspberry pi emulateur

Recalbox : l’OS d’émulation

Recalbox est le dernier OS que je vais vous présenter et pourtant c’est mon coup de cœur, il est disponible sur le site officiel : recalbox.

Recalbox est un OS d’une catégorie encore différente, ce n’est ni un OS de type Desktop, ni un simple media center. Recalbox est en fait un OS de type émulation (couplé à un media center).
Alors tout d’abord pour ceux qui ne connaissent pas l’émulation, c’est le fait de simuler l’architecture d’un système informatique sur un autre système doté d’une architecture différente. Le but étant d’executer les logiciels d’un système à l’autre en simulant l’architecture. Dans le cadre des consoles de jeux, le but est donc de reproduire l’architecture de la console sur un autre système comme par exemple un ordinateur (architecture x86) ou encore un Raspberry (architecture ARM). Lorsque vous émuler la NES sur votre ordinateur, votre émulateur va donc reproduire l’architecture matérielle et logicielle de la NES et la rendre compatible avec votre propre matériel.

On peut dire qu’actuellement l’émulation est en plein âge d’or : les consoles d’ancienne génération commencent se vendent à prix d’or sur internet et l’émulation est donc un moyen d’apprécier le rétrogaming à moindre coûts.

Revenons donc à Recalbox, comme je l’expliquais cet OS est en réalité un OS d’émulation et on peut dire qu’il est bien fourni. En effet, il est aujourd’hui capable d’émuler plus de 40 consoles dont la NES, la SuperNES, la Nintendo 64, la Megadrive, la Playstation 1 ou encore l’Amstrad CPC.

Autant dire que si vous êtes fan de rétrogaming, RecalBox est fait pour vous.

De plus, depuis l’ajout du Bluetooth sur le Raspberry Pi 3, il n’a jamais été aussi simple de connecter vos manettes sans fil.

Enfin, pour les plus motivés, on trouve beaucoup de projet DIY (Do It Yourself : fais le toi même) sur internet qui montrent comment installer son Raspberry Pi dans une vieille NES ou superNes pour créer sa propre console rétro – émulateur. On trouve aussi des personnes assez motivé pour se créer leur propres borne d’arcade et ça, c’est classe.

Il est à noter que Recalbox intègre Kodi et qu’il peut donc être utilisé à juste titre à la place d’OSMC ou de LibreELEC.

Voilà, j’en ai fini pour la présentation des principaux systèmes d’exploitation pour Raspberry PI. En espérant que cet article vous a plu et si vous trouvez qu’un OS est absent alors qu’il mérite d’être présenté, laissez moi un petit commentaire.

En attendant, je vous laisse devant la vidéo officielle de présentation de Recalbox

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *